Blog

CCleaner : un deuxième malware trouvé, une mise à jour ne suffira pas à vous protéger

Les chercheurs de Cisco Talos Intelligence ont découvert un deuxième malware dans la version corrompue de CCleaner. En plus de la mise à jour du logiciel, ils recommandent de restaurer votre PC.

Publicités

Anderlecht a présenté son premier e-game

Le 07/09/2017 – 12h29
Anderlecht a présenté son premier e-gamer

Le sporting d’Anderlecht a présenté ce matin sa dernière recrue: Zakaria Bentato devient le premier joueur eSport du Sporting. « Nous sommes très fiers de vous présenter notre dernier transfert du mercato » a lancé d’emblée le manager du club Herman van Holsbeeck

Ce spécialiste des jeux vidéo et du jeu FIFA 2017 en particulier, a été recruté au terme d’une très longue sélection. Lancée en février la campagne de recrutement a d’abord réuni 3000 candidatures.

256 joueurs ont été retenu et se sont affrontés au stade constant Vanden Stock fin avril. Apres ce tournoi les 16 finalistes ont passé une journée au centre d’entraînements des mauve et blanc à Neerpede où ils ont bénéficié de cours tactiques dispenses notamment pour l’ancienne star du club, l’Argentin Nicolas Frutos. Un dernier tournoi a eu lieu lors du Fan day fin juillet. Zakaria Bentato n’avait terminé « que » troisième mais c’est bien à lui que le club a offert un contrat d’un an.

« Zackaria correspond mieux aux valeurs du club. Il pratique un football offensif, il est bilingue, bruxellois et surtout supporter du Sporting » déclare David Steegen, directeur communication du SportingEt le foot il connaît, après avoir longtemps joué au niveau provincial il joue maintenant au futsal en deuxième division nationale.

À Anderlecht, l’e-sport on y croit

Si d’autres clubs de Pro League se sont récemment adjoints les services de joueur eSport, Anderlecht est le seul à avoir organisé un tel recrutement. « Nous avons suivi le modèle de l’Ajax Amsterdam » confie David Steegen. « Zakaria fait désormais partie du club au même titre que n’importe quel joueur du Sporting ». La preuve? Zakaria Bentato s’est vu offrir un contrat d’un an (qui lui permet de continuer ses études de sciences économiques à l’Université de Saint-Louis) et peut bénéficier des infrastructures du centre d’entraînement comme il l’entend. Mieux, il bénéficie même d’un salon conçu entièrement pour lui au sein du local des joueurs.

Fauteuil en cuir (mauve évidemment), gazon artificiel, bureau avec ordi auteur, écran géant et décor du stade… tout est fait pour que le nouveau eSporter d’Anderlecht se sente bien dans son nouveau chez lui.

À 21 ans, Zakaria Bentato fait partie des meilleurs joueurs de FIFA dans le monde. Il a déjà terminé dans le top 16 des Championnats du Monde et était considéré en 2016 comme le meilleur joueur de Belgique.

Pour l’heure, il n’existe pas de championnat Pro League pour joueurs d’eSport mais il semble évident que cela arrivera un jour.

En attendant Zakaria Bentato représentera le Sporting d’Anderlecht dans tous les tournois auxquels il participera.

Il se frottera peut-être à l’un des 8 joueurs eSport du PSG… et si il est vrai que la différence de niveau est moins importante que dans le foot réel, l’écart de salaire reste lui très important. En trois ans, les 8 gamers parisiens ont amassé la coquette somme de 8 millions d’euros.

Source : rtbf.be

Algobrix, des Lego pour apprendre à coder comme un grand

05/09/2017 – 12h59

Construire ses propres robots rigolos, et les animer en s’initiant aux bases du codage informatique, c’est le jeu pédagogique inventé par les ingénieurs d’Algobrix. En un mois, la campagne de levée de fonds sur Kickstarter a dépassé plus de 10 fois le montant espéré par ses initiateurs.

On apprend mieux avec ses mains

Apprendre les bases du code informatique et de la programmation est aujourd’hui une activité très recherchée par les parents pour leurs enfants. Seulement, les plus jeunes ont souvent du mal à rester studieusement devant un ordinateur, même quand le code s’apprend sous la forme d’un jeu vidéo, comme le propose Scratch par exemple. Persuadés que les apprentissages passent bien mieux par les jeux manuels, les ingénieurs de la jeune startupAlgobrix ont développé à partir de blocs Lego un jeu capable de capter l’attention des 5-13 ans.

Le kit Algobrix se compose de deux parties : dans la première vous trouverez un ou plusieurs Algobot, de gros robots mignons à construire en Lego, sur lesquels vous pouvez installer toute une batterie de capteurs, pour émettre ou détecter du son, de la lumière, ou déplacer l’Algobot. La deuxième partie du kit est constituée du cerveau de l’Algobot, capable de recevoir les ordres commandés par les blocs de fonction. Ces derniers sont gros, colorés, et ornés d’icônes immédiatement reconnaissables : fonction marche/arrêt, son, lumière, déplacement, etc. Chaque bloc peut se voir affecter des paramètres là encore représentés sous forme de petit bloc. Le tout s’assemble sur une bonne vieille plaque Lego.

Commercialisation de l’Algobrix en 2018

Une fois que l’enfant a pris en main la mécanique d’Algobrix, c’est parti pour créer ! L’enfant peut assembler les blocs à sa guise, les déplacer, générant des suites d’actions pour son Algobot. Le voilà devenu, sans le savoir, programmateur informatique. Pour guider l’enfant, les créateurs d’Algobrix lui fournissent des cartes qui l’initient progressivement aux fonctions et au paramétrage des senseurs.

Les fondateurs d’Algobrix y voient un moyen ludique d’enseigner aux enfants les bases de ce que les Anglo-saxons appellent les « STEM skills » : science, technology, engineering and maths. Leur produit semble bien parti pour séduire un large public. Lancée fin juillet sur Kickstarter, leur campagne de collecte de financement reçoit un écho pour le moins favorable : alors qu’ils espéraient 50.000 dollars en deux mois, ils ont atteint fin août les 500.000 dollars. Ils espèrent maintenant pouvoir commercialiser Algobrix dans le monde entier d’ici avril 2018.

Source : clubic.com

Piratage : le site YouTube-MP3 va fermer ses portes

05/09/2017 – 12h50

Piratage : le site YouTube-MP3 va fermer ses portes

Poursuivi en justice par la RIAA depuis un an, le site de conversion de vidéos au format MP3 YouTube-MP3 a jeté l’éponge et signé un accord avec l’association.

Source : Cécile BOLESSE – 01net.com

Chrome : bientôt une fonction « mute » pour les sites Internet ?

Le 04 septembre 2017 – 14h45

Dans sa volonté de rendre la publicité sur Internet moins intrusive, chose sur laquelle sont en train de travailler les géants du web ainsi que les entreprises spécialisées dans la publicité, Google pourrait ajouter une fonctionnalité à Chrome.

La coupure du son sera définitive

Actuellement, c’est simple : il est impossible de couper le son d’un site Internet. Du moins, pas définitivement. Le navigateur Firefox a ajouté la possibilité de couper le son de la page active, mais cette coupure n’est pas définitive : fermez la page, revenez sur le site en question et voilà que le son est de retour.

Google, qui développe le navigateur Chrome, veut aller plus loin que Firefox. Une fonction similaire à celle de Firefox, mais plus poussée, pourrait être ajoutée sous peu. En cliquant sur le petit « i » qui précède l’URL, une nouvelle fonctionnalité appelée « son » devrait voir le jour. Elle permettra de paramétrer les préférences du site : il sera ainsi possible de couper le son du site et ce paramètre restera actif jusqu’à ce que l’utilisateur ne le change.

Pixabay Chrome

Un paramétrage qui ne manquera pas d’être apprécié

Cette nouveauté a été dévoilée par l’équipe de développement de Google Chrome sur un post officiel sur le réseau social Google+. Les développeurs y ont déjà accès, puisqu’elle est présente dans Google Chrome Canary. Personne ne sait toutefois à quelle date elle sera rendue disponible pour l’utilisateur lambda, ni si elle le sera vraiment.

Logiquement, ça devrait soulager celles et ceux qui travaillent toute la journée sur Internet. Mais il y a fort à parier que d’autres s’amuseront à utiliser cette fonctionnalité pour énerver leur collègue ou leurs frères et sœurs : coupez définitivement le son de Youtube ou de Netflix et appréciez la recherche, vaine, du « bug » dans les paramètres audio de l’ordinateur. Puis, bien évidemment, résolvez le problème en prétextant une opération très compliquée et recueillez l’admiration générale.

Source : l’info minute clubic.com

Des scientifiques sont parvenus à infecter un ordinateur avec un brin d’ADN

14/08/2017 – 23h47

Une double hélice d'ADN.

Une double hélice d’ADN. – Joseluissc3/Wikimedia Commons

Des brins d’ADN synthétiques pourraient être utilisés dans le cadre d’attaques informatiques. C’est ce que vient de prouver une équipe de chercheurs de l’Université de Washington.