La virtualisation

Il existe deux types de virtualisation :

  1. Sur un système d’exploitation déjà installé (Windows 7, Mac OS,…)
  2. Sans système d’exploitation installé, il fonctionne alors sur sa propre plateforme.

La 1ère solution est facile car on peut utiliser sa machine habituelle. La seconde solution permet d’exploiter le maximum de ressource d’une machine prévue spécifiquement pour la virtualisation.
Cette seconde configuration est conseillée pour la création et l’utilisation de serveurs par exemple.

Sur la 1ère configuration le logiciel de virtualisation est sur la 4ème couche de fonctionnement de l’ordinateur. Il y a donc trois couches consommatrices de ressources avant le logiciel de virtualisation.

capture-decran-2017-01-17-a-20-55-24

Sur la 2ème configuration le logiciel de virtualisation est sur la 3ème couche de l’ordinateur. Il n’y a donc que deux couches consommatrices de ressources avant le logiciel de virtualisation. Il est dès lors possible de commander le système d’exploitation à distance. La tour de virtualisation est le « Serveur » et le pc permettant le contrôle du
« Client ».

capture-decran-2017-01-17-a-20-55-30

————————————————————————–

Oracle VM Virtuabox

Configuration lors de l’installation.

Stockage sur disque, 2 possibilités :

  • dynamiquement alloué (adapte la taille en fonction des données introduites) –
    préférez cette option
  • fixe (réserve un emplacement, des gigas prédéfinis)

L’installation peut se faire via un fichier .iso ou un cd/dvd mais il faut alors indiquer au software l’emplacement du .iso de telle manière que le .iso se trouve du lecteur virtuel.

Mettre dès la fin de l’installation le software à jour (périphériques – Insérer img cd…)

Créer un dossier de partage avec la machine réelle et redémarrer la machine virtuelle pour activer la création du dossier.
Création d’un dossier :

  • Périphérique – dossier partagé – réglages des dossiers – dossier permanent – choix du chemin du dossier + nom du dossier – cocher montage automatique & configuration permanente.

————————————————————————–

Comment attribuer des accès différents à des utilisateurs différents (sécurité) – WinXp.

Créer des Users à partir du compte administrateur.
Se rendre dans les options de dossier via le panneau de configuration.
Décocher « Use simple file sharing ».

L’option « Security » est maintenant disponible dans les paramètres des dossiers.
Dans ces paramètres ajouter les users et modifier les droits et accès (tels que : lecture – écriture – modification).

Afin de tester la fonctionnalité, redémarrer le pc et ne pas utiliser simplement l’option « Log off ».

————————————————————————–

Accès aux réglages TCP-IP (limiter ou pas user) WinXp

Accès à ces réglages via :

  • Control panel – Network connections – clic droit

L’accès à ces réglages peut être limité. Pour donner accès il y a lieu de créer un user et de le promouvoir.

  • clic droit sur My Computer
  • Manage
  • Local users & groups
  • Groups
  • Network config operators
  • Ajout de l’user
  • redémarrer !

————————————————————————–

Désactiver changement de wallpapers WinXp

  • Group policy (executer – gpedit.msc)
  • User config
  • Admin templates
  • Control panel
  • Display
  • Prevent changing wallpaper
  • Enable

————————————————————————–

Interdire démarrage software WinXp

  • Group policy (executer – gpedit.msc)
  • User config
  • Admin templates
  • System
  • Don’t run specified…
  • Enable

————————————————————————–

Ubuntu

Commandes dans le Terminal

Voir sa version de Linux via le Terminal :

  • lsb_release -a
  • uname -a
  • cat/etc/issue

Ajouter un user via le Terminal :

  • sudo adduser user1

Ajouter un user via l’interface graphique :

  • Réglage -> compte utilisateur -> ajouter // ne pas oublier de déverrouiller l’accès aux paramétrages

Modifier le password d’un user via le Terminal :

  • sudo passwrd user1
  • introduire le nouveau password et le validé

Changer de user dans le Terminal afin de travailler depuis ce dernier :

  • su NomDeUser

Lister répertoire pour voir le contenu :

  • ls /etc
  • ls -l /etc
  • ls -ma /etc

Les paramètres -l et – ma modifient l’affichage du contenu.

Afficher le contenu d’un fichier:

  • cat -> affiche le contenu d’un fichier
  • ls -> affiche le contenu d’un répertoire
  • cat /etc/passwrd affiche le fichier passwrd

Rechercher dans le répertoire /etc tous les fichiers contenant le mot « root » :

  • grep root /etc/*

Créer un groupe :

  • sudo addgroup NomDuGroupe

Ajouter un user dans un groupe:

  • sudo addgroup NomUser NomGroupe

Créer un fichier :

  • Touch

Créer un répertoire :

  • mkdir NomDuRépertoire

Déplacer un fichier ou répertoire :

  • mv Nom + destination

Lister des noms qui se terminent par la lettre « S » :

– ls /home/user1/nom du répertoire/*s

Lister des noms qui comportent la lettre « S » :

– ls /home/user1/nom du répertoire/*s*

Lister des noms qui commencent par la lettre « S » :

– ls /home/user1/nom du répertoire/s*

————————————————————————–

Installation d’un software via le Terminal sous Linux

Pour installer un software via le Terminal sous un système d’exploitation tel que Ubuntu il est nécessaire de connaître la source de votre software. Un site comme ubuntuuptdates.org propose toutes les commandes nécessaires pour installer les softwares via le Terminal.

Lors de l’installation, si un message d’erreur apparaît, une recherche sur google vous permettra de trouver solution à votre problème.

capture-decran-2017-01-17-a-20-55-39

————————————————————————–

Installation d’un multiboot

Si on désire installer plusieurs systèmes d’exploitation sur un même disque dur, il sera nécessaire de partitionner votre HDD en le même nombre de partions que de systèmes d’exploitation.

Veillez à installer « intelligemment » les OS. Il est important d’installer les systèmes d’exploitation les plus anciens en priorité.

Dans le cas présent nous avons installé Windows 7, Windows 10 et Debian pour terminer.

Lors du démarrage du pc, on est amené à choisir son OS. D’un côté Windows, de l’autre Linux. Si on choisi Windows, on est ensuite amené à choisir entre windows 7 ou 10.

Lors de l’installation charger le .iso sur le lecteur cd/dvd virtuel avant de redémarrer la tour virtuelle en passant par le BIOS afin de déterminer l’option BOOT.

N’oubliez pas de « retirer » le .iso du lecteur de disque virtuel.

————————————————————————–

Vocabulaire

Système de fichier :

  • NTFS ou FAT32  Windows
  • Ext2, Ext3  Linux
  • ExFat, HFSX, NTFS, FAT32  Mac OS